Vivre en Belgique : entre différences et proximité (épisode 2)

Vivre en Belgique : entre différences et proximité (épisode 2) 31 people like this

Certains sont partis vivre en Belgique. Mais attention. Un belge n’est pas français. Un belge est belge. La Belgique n’est pas la France, même si on y parle français, et un belge te fera sans doute goûter la plus mauvaise des bières en guise de punition si jamais tu oses prétendre le contraire.
La Belgique, c’est la guerre incompréhensible – pour qui n’est pas belge – entre flamands et wallons, c’est la grisaille et l’accent étrange, c’est avoir besoin de se concentrer 10 secondes lorsqu’un belge dit 70 ou 90… Mais la Belgique, c’est surtout une architecture gothique époustouflante, le véritable coeur de l’Europe avec sa concentration d’institutions européennes, une variété de bières que l’on trouve nulle part ailleurs, un peuple accueillant et optimiste (le belge ne râle pas comme le français, NDLR. Il fait gris ? Ce n’est pas grave, au moins il ne pleut pas, et il fera sans doute beau demain).

Si récemment Mr Depardieu a ouvert la voie/x pour parler de son exil en Belgique, ce n’est pas le premier, Bruxelles s’est faite envahir par les français en quelques années.*
Petit clin d’oeil ironique et sujet d’actualité brûlant, il m’a semblé tout particulièrement à propos d’en parler pour la première étape de mon tour du monde.
Rencontre avec ces français qui sont Allés Voir en Belgique S’ils Y Sont.

*Lors du dernier recensement, on comptait 250 000 français dans toute la Belgique ; pour info, il y a 11 millions d’habitants en Belgique. Les belges en France sont 120 000 pour 65 millions d’habitants…

Interview : Fabienne G.-V., Zoé A., Ben T.
Remerciements : Wendy de M.
Musique : Elize – Feel Like Doin’ // http://soundcloud.com/elizefr
© Aller Voir Ailleurs Si J’y Suis (Anne Sellès)

Par Anne Sellès, le 27 mars 2013 (mise-à-jour le 30/03/14)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *