Vivre en Australie : opportunités ou désillusion ? (épisode 9)

Vivre en Australie : opportunités ou désillusion ? (épisode 9) 71 people like this

« Je pars vivre en Australie ! » – Quoi de plus commun chez les 18-30 ans depuis une dizaine d’années ? Avec l’explosion du Working Holiday Visa australien, on a tous un ami Rémi ou un cousin Machin qui est parti vivre la grande aventure à l’autre bout du monde, pour faire la fête, cueillir des haricots ou empaqueter des tomates dans des fermes perdues au fin fond du Queensland. Bon, et pour accessoirement apprendre l’anglais.
A cette formidable opportunité, s’ajoute le fait que voyager en Australie, c’est vraiment easy.
Et qui dit easy, dit « Attention, tu vas rencontrer que des backpackeuses allemandes de 18 ans, ce n’est pas vraiment ça que tu es venue chercher. Change de plans, change de plans, il en est encore temps ».

Mais je n’ai pas écouté cette petite voie intérieure visiblement bien plus rusée que moi. Je n’ai pas changé mes plans, et c’est ainsi que j’ai descendu la Côte Est, de Cairns à Sydney. En bus Greyhound. Ces bus rouges pour les touristes, remplis principalement de petits backpackers en herbe, a priori surtout intéressés par les richesses festives et nocturnes qu’offre le sixième continent…

Mais heureusement, j’ai pu rencontrer 4 français qui sont allés voir à Brisbane et à Sydney s’ils y étaient. Avec le recul, j’ai pris conscience que de les rencontrer m’a permis de garder en mémoire une autre image du pays. Un pays où chacun peut trouver sa place. Mais professionnellement, l’eldorado australien est-il toujours vraiment d’actualité ?
Loin de l’imagine négative que l’on se fait du Working Holiday Visa et de ses voyageurs fêtards sac à dos qui l’accompagnent, Juliette nous parle de sa nouvelle vie à Sydney, à travailler dans son domaine, l’audiovisuel, avec un WHV.
Peggy, mère de famille et habituée de l’expatriation parle de la simplicité de la vie à Brisbane ; thème que reprend Marcel, installé en Australie depuis maintenant 34 ans, et Président de l’Union des Français de l’Etranger du Queensland.
Guillaume, quant à lui, s’est installé à Sydney pour monter sa start up. Il nous parle de l’entreprenariat en France et en Australie et des raisons qui l’ont poussé à quitter Paris…

Interview : Peggy F., Juliette C., Marcel P., Guillaume A.
Musique : Vincent Lagadrillière – Coupe Bizarre – Bd St Laurent // Vincent Lagadrillière – Le Mirroir // (http://soundcloud.com/vincentshrink-1 // http://vimeo.com/vincentlagadrilliere)

Par Anne Sellès, le 1er octobre 2013 (mise-à-jour le 30/03/14)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *