Vivre au Népal : le changement de vie (épisode 12)

Vivre au Népal : le changement de vie (épisode 12) 50 people like this

Tout plaquer et partir vivre au Népal. Pourtant, il y a 5 ans, Pauline & Pauline vivaient à Paris et travaillaient, comme beaucoup, derrière un bureau. Puis elles ont fait ce que beaucoup rêvent de faire : elles sont parties, loin, à l’air pur, et ont tout recommencé ailleurs. Dans un domaine professionnel qui n’était pas du tout le leur.
L’une des Paulines nous parle ici de leur vie d’aujourd’hui, de ce qui les a poussées à franchir le cap à l’époque, d’un quotidien entre montagnes et campagne népalaise, des difficultés propres au développement du pays, du gap culturel, de la richesse du patrimoine, de la possibilité inexistante de retourner vivre à Paris un jour…

Bienvenue dans la maison d’hôte des Paulines, petit coin de paradis dans la vallée de Kathmandu, loin du bruit incessant de la capitale népalaise. On y mange français, parfois népalais, parfois les 2. On se perd dans la nature environnante, on rencontre les habitants du villages et les animaux en liberté autour du temple, on ne fait rien, le temps s’arrête, et de temps à autres, en regardant au loin, on imagine le vacarme de Thamel et ses touristes prêts à partir en trek, ses rickshaws insistants, ses vendeurs de souvenirs moyennement scrupuleux, le bruit des klaxons mêlé à cette chanson passant en boucle pour les européens en quête de fausse authenticité.
Puis on s’éloigne, on pense aux stupa, aux Durbar Square, aux temples et au Jardin des Rêves. Puis on imagine Pokhara et son lac, derrière lesquelles se dressent majestueusement les montagnes de l’Annapurna. On pense à tout ce qu’il y a à voir, à faire, à découvrir, et à tout l’ouest du pays inexploré. On pense fatalement qu’il faudra alors revenir, sortir des sentiers battus, aider, donner de son temps, continuer à découvrir… et retourner manger pour sûr une tarte à l’oignon ou une ratatouille chez les Paulines. Car ce n’était qu’une première approche, un premier pied à l’étrier népalais.

Interview : Pauline B. // www.paulinesguesthouse.net
Musique : Fabrice – Let it go / Fabrice – Simplicity // http://www.fa7production.fr
© Aller Voir Ailleurs Si J’y Suis (Anne Sellès)

Par Anne Sellès, le 21 décembre 2013 (mise-à-jour le 30/03/14)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *