Ce blog est né fin 2012, alors que je m'apprêtais à partir pour une année de voyage autour du monde, plus ou moins en solitaire, et plus ou moins consciente à l'époque que ce périple changerait le cours de ma vie.


J'ai créé la plateforme Aller voir ailleurs si j'y suis pour y raconter mon voyage de façon très honnête et parfois un peu ironique, et y partager le projet vidéo que j'avais imaginé pour m'accompagner : rencontrer les Français de l'étranger, dans chaque pays où je me rendrais. Déjà intriguée par les questions de l'immigration à l'époque, j'avais envie de savoir à quoi ressemblait la vie des Français expatriés.


À mon retour de voyage, début 2014, ce blog a plongé dans un profond sommeil, comme si j'attendais une nouvelle bonne raison de le ramener à la vie. Cette bonne raison est apparue à moi à la fin de l'année 2017, lorsque j'ai accepté un poste au Nunavik, région du grand nord québécois, proche du cercle polaire arctique. À l'aube de 2018, je partais donc pour une année froide, extrême, riche, à la découverte de la culture inuite et de moi-même ; une année supplémentaire me permettant, encore une fois, d'Aller voir ailleurs si j'y suis.


Pour en savoir davantage sur mon parcours personnel et professionnel, c'est par ici.


UA-37660365-1